Date/heure
Date(s) - 21/10/2022
15 h 00 min - 17 h 00 min

Catégories


Les dômes du Grand Hôtel-Dieu de Lyon contre l’air vicié et pour le salut, par Gilles Rode.

 

Le conférencier : Gilles Rode MD, PhD

Enseignant chercheur de médecine physique et réadaptation de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Doyen de la Faculté de Médecine Lyon-Est. Chef de service aux Hospices Civils de Lyon. Membre de l’équipe Inserm UMR-S 1028, CNRS UMR 5292 ImpAct Team, Centre des Neurosciences de Lyon et Membre de l’ European Academy of Rehabilitation Medicine.

 

La conférence :

Le Grand Hôtel-Dieu de Lyon a été construit sur le modèle de l’Ospedale Maggiore construit par Filarète en 1456 à Milan, selon un plan cruciforme, avec 4 bâtiments ou rangs et un dôme central dont la fonction était de faciliter l’aération des salles des malades. Le même objectif sanitaire a été suivi pour la construction en 1739 du nouveau bâtiment le long du Rhône et le grand dôme en 1761 par J.G. Soufflot. Sous chaque dôme, était aménagée une chapelle. La disposition centrale de l’autel à l’aplomb de l’oculus du dôme et la communication avec les salles d’hospitalisation permettait aux malades de suivre les offices de leur lit. Les dômes assuraient donc une double fonction : l’évacuation de l’air vicié impropre à la santé et la guérison des malades, et l’élévation des prières pour le soulagement et le salut. À cette époque, la réponse que l’on donnait à la question de la maladie restait encore imprégnée d’ordre religieux à l’intérieur d’une même conception du monde, même si le processus de sécularisation de la société occidentale mais aussi de la médecine avait débuté dès la fin du XVIIe siècle.